Second slide
TV précoces et TV tardives

TV précoces :

- secondaire à l’ischémie : polymorphes pouvant dégénérer en fibrillation ventriculaire

- secondaire à la revascularisation : rythme idioventriculaire accéléré

- secondaire à des ESV précoce du Punkinje avec phénomène R/T : orage rythmique et FV

 

TV tardive : TV post-infactus

- monomorphe sur cicatrice d’infarctus

Localisation des TV post-infarctus

V1 :

- retard gauche = TV septale

- retard droit = TV paroi libre

 

Axe frontal :

- supérieur = TV inférieure

- inférieur = TV antérieure

 

DI :

- positif = TV septale

- négatif = TV latérale, apicale

 

Précordiales

- prédominances positives = TV basale

- prédominances négatives = TV apicale

 

NB : 

- les TV septales ont des QRS plus fins (proches des voies de conduction)

- l’aspect QS oriente vers l’origine de la tachycardie

- TV d’origine épicardique : onde delta lente initiale

Electrophysiologie

En tachycardie

 

Carte d’activation (possible uniquement chez 25% des patients) :

- pattern de tachycardie ventriculaire réentrante en 8

- définir les barrières de l’isthme (fonctionnelle ou anatomique) caractérisées par une ligne de doubles potentiels, du scar ou une structure anatomique comme l’anneau mitral.

- NB : quand signal fragmenté, prendre signal en dehors du QRS.

 

Entrainement :
- PPI

- entrainement caché

- délai spike/QRS

 

En rythme sinusal

 

Carte de voltage :

- scar < 1,5 mV (2 mV avec un bon contact)

- « dense » scar < 0,5 mV

 

Carte de potentiel tardif, de LAVA

 

Cadre en topo-stimulation : 

- morphologie de la TV déclenchée (nécessite d’induire la TV et de prendre un QRS ECG de référence)
- délai spike-QRS 

 

Ablation

- ligne à travers l'isthme critique

- valider le bloc de conduction par topo-stimulation en fin de procédure
- TV non inductible en fin de procédure

 

Isthme critique

- largeur moyenne 16 mm et longueur moyenne 31 mm

- potentiel diastolique avec voltage très souvent < 0,5 mV

Indication de l'ablation de TV post-infarctus (reco ESC 2015)

- TV incessante ou orage rythmique (grade I)
- chocs récurrents secondaires à des TV soutenues (grade I)
- après le premier épisode de TV chez un patient porteur d'un DAI (grade IIa)