Second slide
SUJET

PDF

STIMULATION - QUIZ 2

Question 1 :

1-Rythme sinusal avec apparition d’un bloc de conduction
2- Double comptage des QRS

3-Choc inapproprié en raison de la sur-détection qui provoque 

4-Une accélération du rythme avec modification de la morphologie ( légères « sous détections » juste après le choc)

5-Puis détection correcte d’une TV qui s’est organisée 

6-Traitement approprié par choc 

7-Succès du choc, retour en sinusal

 

Question 2 :

Le patient semble être à l’effort au début de l’épisode avec une fréquence autour de 180 bpm et l’apparition d’un bloc fonctionnel.  

Faire une EE pour analyser les 3 vecteurs + capture des 3 vecteurs (repos, effort, récupération).

Si l’on réussit à reproduire le bloc à l’effort, l’enregistrer comme morphologie de référence pour éviter ce problème de sur-détection.

Éventuellement, en profiter pour vérifier par les manouvres provoquées l’absence de bruit sur le vecteur choisi.

Si ce sont les premiers évènements de ce type enregistrés en 3 ans, faire une scopie face et profil pour vérifier l’emplacement du boîtier et de la sonde.

 

STIMULATION - QUIZ 4

Description tracé:

Chaque BP est suivi d’une sur-détection sur le canal ventriculaire. Vue la distance (fixe à 360 ms) par rapport au QRS, il s’agit d’une surdétection d’onde T. La surdétection est étiquetée – car il s’agit d’un CRT-D où chaque battement se voit attribuer une classification (-,T,F,Vs,Bp). Ici la moyenne est en zone sinusale mais l’intervalle courant est court (car couplage court entre onde T et QRS) donc en zone rapide (TV ou FV). L’intervalle résultant au global est non classé (car T Versus Vs).

L’oreillette suivant la surdétection est bien vue hors période réfractaire As (et non AR) donc elle déclenche forcément un délai AV qui devrait être le même que pour le Bp soir 100 ms. Or après chaque – le délai AV suivant s'allonge afini de préserver la Fréquence Max Synchrone. Ceci aboutit donc à une baisse du pourcentage de resynchronisation car seulement un battement atrial sur 2 est suivi d’une stimulation BiV.

Quelles solutions proposées:

La solution est d’adapter les paramètres de sensibilité pour éviter la surdétection de l’onde T. 

La détection adaptative des DAIs Abbott est régie par l’algorithme Sense Ability ™ qui fournit une sensibilité croissante (décroissante en valeur) au fur et à mesure que l’on s’éloigne du QRS avec une première phase en plateau pendant laquelle la sensibilité est fixe avant de décroitre jusqu’à la sensibilité max. Il est possible de régler les 3 paramètres du Sense Ability™ en post détection et en post stimulation :
- période réfractaire post stimulation.
- sensibilité de départ (niveau d’adaptation) 
- durée de la phase de plateau (retard d’adaptation)
- sensibilité finale


On peut également passer à une sensibilité fixe qui nécessitera idéalement un test d’induction afin de vérifier la bonne détection d’une fibrillation ventriculaire.