Second slide
Généralités

 

- Augmentation de l'activité sportive de 5 %.                                                    Pratique du sport en France au moins 1 fois /semaine 56 %.

- Mort subite du sportif: 800 à 1000 cas /an en France, 80-85 % liée à cause cardiovasculaire, 75-80 % liée à maladie coronaire. Plus de 35 ans: liée le plus souvent à la maladie coronaire. Avant 35 ans, causes: CMH, DAVD, anomalie d'implantation coronaire, spasme coronaires, Kawasaki, Marfan, maladie annulo-ectasiante, anévrysmes artériel, RA congénital, QT long brugada, QT court, TV cathécolergique, myocardite.

 

Visite de non contre-indication

- ATCD: familiaux, personnels et sportifs

- Signes fonctionnels: douleur, dyspnée, palpitation, malaise.

- Clinique: TA, auscultation.

- ECG: non obligatoire sauf sportif de haut niveau, inscrits sur liste Ministérielle.

Recommandation SEC et SFC: tout les trois ans de 12 ans à 20 ans puis tous les cinq ans.

n  

ECG

- Aspect ECG: liés au sport: bradycardie sinusale > 30/mn, BAV1 voire 2 Mobitz 1, arythmie sinusale, rythme ectopique du sinus coronaire ou jonctionnel, BBDI, repolarisation précoce, critères isolés d'HVG ( axe normal, P normale, pas d'onde Q, repolarisation normale).

- Aspects non liés au sport: HAG, HBAG, HBPG, BBD ou BBG complet, ondes T négatives, sous décalage ST, onde Q pathologiques, préexcitation, QT long ou QT court, Brugada, arythmie ventriculaire.

- Cas particulier: chez 25 % des athlètes afro-caribéens, on observe et on accepte la présence d'un sus décalage du point J suivi d'un Segments ST en dôme et d'une onde T négatives dans les dérivations de V1 à V4 ce qui correspond à un aspect particulier de repolarisation précoce.

- Consensus international de 2017 sur l'ECG du sportif:

 

 

 

Sport et pathologie cardiaque

La pratique du sport est à discuter au cas par cas.

- CMH: possibilité de sport de compétition en l'absence de critère de gravité (recommandations ESC 2019).

 

- DAVD: pas de sport de compétition, limiter intensité des sport de loisirs.

- Syndrome du QT long: pas de compétition, possibilité de sport de loisir sous Bbloquant, éviter sport violent, éviter sport à risque en cas de malaise ( plongée, alpinisme, sport mécanique ..), pour SQT1 éviter natation, pour SQT2 éviter activités à fortes émotions....

- Syndrome de Brugada: possibilité de sport en compétition (les troubles du rythme surviennent généralement au repos), éviter les courses d'ultra-endurance ou la période de récupération en hypertonie vagale peut favoriser les troubles du rythme, éviter les activités à risques en cas de syncopes.

- Syndrome de Wolff-Parkinson-White: évaluer la dangerosité de la voie accessoire par exploration électrophysiologique si PRE < 250 ms indication d'ablation.

- Tachycardie supra-ventriculaire (TA, FA): sports autorisés si peu de symptôme, si adaptation correcte de la fréquence à l'effort, ablation si symptomatique. Si symptomatique et ablation impossible ou non désirée, éviter les sport à risque en cas de syncope.

 

Tableau des différentes activités sportives et leur conséquences (recommandations sport et cardiopathie Pelliccia et al EHJ 2019).